Etre Technomade au Maroc Pendant 1 Mois : le Bilan (+ la Face Cachée de l’Iceberg)

J’écris cet article dans l’aéroport Menara de Marrakech.

Ça y est, c’est l’heure… L’heure de quitter le continent Africain pour revenir vivre en France (jusqu’à quand ? …) !
Après avoir été baigné pleinement dans la culture chaleureuse et populaire du Maroc pendant plus d’un mois (5 jours à Casablanca et 4 semaines à Marrakech, comme j’en parle dans mon article précédent), il est temps de faire place au bilan de cette expérience…

voyage maroc

 

>>> Une petite vidéo qui résume mon voyage au Maroc :

1/ Les points positifs de ce voyage au Maroc

Pour la première fois, j’ai pu financer un voyage grâce à mon business de produits numériques (principalement mes cours de Mix pour DJs). Le pari était risqué car 3 semaines avant de partir mes ventes ont chuté pour une raison que j’ignore, alors que je comptais payer mon hébergement sur place grâce aux revenus générés de semaine en semaine. Normalement, j’aurai du payer l’intégralité des frais du riad pour les 27 nuits en arrivant, chose techniquement impossible (!), mais heureusement le gérant m’a laissé une semaine pour lui donner la 2ème moitié.

Le coût de la vie étant bien inférieur qu’à Paris (!), j’ai pu manger au restaurant 2 fois par jour pour moins de 50 dirhams (5€) par repas. Une pizza correcte dans l’un des plus beaux restaurants de Marrakech revient moins cher qu’un menu best of Big Mac, j’en ai bien profité    🙂

technomade maroc

 

2/ Les points négatifs de ce voyage au Maroc

J’ai passé toutes mes journées (samedis et dimanches compris) à bosser dans le Mac Donald’s, le meilleur « work spot » que j’ai trouvé (Wifi gratuit et illimité, prises électriques, climatisation, WC…). Respirer l’odeur des Big Macs des fois jusqu’à minuit et demi ça fini par vous écœurer un peu, mais je dois quand même « remercier » Ronald car j’ai pu avancer correctement sur mes projets ^^

Sachant que j’avais un budget (extrêmement) limité, je n’ai pu profiter d’aucune excursion, sortie ou divertissement payant… Tant pis pour le tour de dromadaire dans le désert au coucher du soleil, ce sera pour la prochaine fois ! ^^

 

3/ Le Technomadisme et la « face cachée de l’iceberg »

Pour finir, je voudrais clarifier un point qui vous concerne peut-être, surtout si vous débutez en technomadisme, en blogging, ou encore en entrepreneuriat sur internet… La vidéo a été tournée « à la va-vite » (désolé pour le vent qui vient pourrir le son), mais j’ai quand même voulu la publier :

 

 

En conclusion, je dirais que sur certains points ce n’était pas très confortable, mais ça vaut le coup d’être vécu. Ca fait bizarre quand un autochtone vous demande si vous êtes en vacances, et que vous répondez que non, et que vous travaillez tous les jours : sur internet, donc de n’importe où…    😀

10 Comments

  1. Fort sympathique Yann 😉 Je te félicite pour ta première expérience en tant que technomad, autofinancée grâce à ton business. Tu évoques que tu n’as pas vraiment pu profiter des excursions touristiques marocaines, mais ce n’était pas ton but premier. En ce qui concerne le confort et les conditions générales de ton trip, elles évolueront par la suite, au gré de l’évolution de ton business et de ton expérience.

    Un très bon article, cependant j’ai une question qui en ressort: Au final, as tu pu financer la totalité de ton séjour (billet d’avion, hébergement, nourriture et transport) uniquement grâce aux bénéfices de ton business, ou as tu rajouté un apport personnel ?

    As-tu atteint ton objectif au complet ? et comment comptes tu t’y prendre pour ta prochaine destination ?

    En tout cas RESPECT, merci et bonne continuation

    J’ai hâte de découvrir ta prochaine étape 😉

    • @ Kevin : merci pour le com’ ^^
      Effectivement, je n’étais pas parti pour profiter « à fond » en mode vacances, mais vraiment pour « me tester »… donc rien à regretter !
      Pour le financement : à 100€ près c’est fait par mon business, mon « apport personnel » venant de mon business…
      Pour la prochaine destination, c’est Budapest du 5 au 10 juin 2013, mais c’est différent dans le sens où j’ai pas les sous pour partir mais je pars quand même (je rembourserais les quelques centaines d’euros qu’on m’a dépanné à mon retour). J’ai l’opportunité de rencontrer Jean du blog Webmarketing Junkie, mon « mentor » que je suis depuis des années, pour un séminaire d’un week-end… Une occasion en or pour passer la seconde niveau business ^^
      Mais pour mon prochain « vrai » voyage, j’ai l’intention de « faire moins le malin », et de partir avec plus de sous en poche (c’est toujours le problème n°1), et un business plus développé et robuste ! En tout cas, trop de destinations en vue (Australie, Thailande, Nouvelle Zélande, Suisse…) ! 😉

  2. Salut Yann,

    Merci pour ce partage d’expérience super intéressant et chapeau pour l’aventure (cela n’a pas du être facile le Mac Donald’s chaque jour 😉 ) !

    C’est génial que tu aies réussi à le financer grâce à ton business de produits numériques !

    Une bonne continuation, au plaisir,
    Cédric

    • Salut Cédric,
      Oui le Mac Do tous les jours à respirer du Big Mac ça finit par écœurer un peu, mais bon au moins j’ai pu quand même bosser dans des conditions correctes pour un voyage au Maroc ^^

      A très bientôt pour la prochaine aventure 😉
      Yann

  3. Bonjour

    et bravo d’avoir tenu un mois comme ça à Marrakech, car le Maroc est une destination chère, et Marrakech encore plus cher.
    Pour le wifi, c’est un peu étrange, car normalement il y a plein de spots libres, dont le fameux parc Arsat Moulay Abdessalam qui a été aménagé par Maroc Télécom, avec pas mal de spots wifi gratuits.
    Il y a aussi les clés 3G rechargeables : elles coutent entre 20 et 30 € à l’achat, mais avec deux à trois mois de connexion illimitées, et le débit est aussi bon, sinon meilleur que celui de MacDo (je connais, j’ai testé les deux !) Et puis aussi les riads et les hôtels en général ont tous le wifi gratuit, il n’y a que certains grands hôtels qui le font payer !

    Bonne chance pour ta prochaine aventure !

    • Bonjour Bernard,

      J’ai testé le parc sponsorisé par Maroc Telecom : effectivement il y a plusieurs réseaux, le problème c’est qu’on ne peut pas bosser sérieusement comme ça dehors dans un parc. Et dans leur « cybercafé » couvert, je me suis fais avoir : le gérant me laisse tester le wifi et 10 seconde après il me dit que je doit le payer (ce n’était marqué nul part et le wifi dans le parc est gratuit) -> j’avais un peu la rage et je n’y suis jamais retourné !

      Pour les clé 3G : je n’avais pas 20€ à investir (surtout que j’ai un modem Wifi plus performant que les clés), je voulais juste une carte SIM et je me suis fais avoir car ils distinguent les cartes SIM pour Smartphones de celles pour les modems… je l’ai appris après 2H d’attente au SAV !

      Enfin, il y avait le wifi gratuit dans mon riad, mais la connexion était loin d’être fiable, et travailler dans l’obscurité m’aurait vite fait péter un câble :-/

      Merci pour les encouragement, à bientôt,
      Yann

  4. Bonjour Yann,

    je te remercie pour cet article sur ton expérience au Maroc. Il répond à de nombreuses questions que je me posé.
    Ton récit me permet de mieux appréhender un (tout nouveau) mode de vie un peu atypique en dehors de la France.
    Surtout lorsqu’il s’agit de le faire en famille !
    Après quelques mois de nomadisme en France, nous partons pour 7 semaines (le 1er novembre 2013) à Marrakech et le point que tu soulèves concernant les problèmes d’accès à Internet, nous a forcé à être très pointilleux sur notre lieu de résidence.
    Notre travail par internet nous offre une certaine liberté mais nous devons impérativement avoir une connexion (quotidienne) à haut débit.
    Je nous vois mal nous installer au Mac Do’ tous les jours avec nos ordis, quoi que cela ne déplairait pas à mon ado de 13 ans 🙂

    je te souhaites beaucoup de courage pour la suite de tes aventures et c’est avec un réel plaisir que je lirai ton prochain récit de voyage.
    Bonne continuation !
    Christine

    • Salut Christine,
      Effectivement, quand tu es en mode nomade à l’étranger et que tu veux avancer sur ton boulot, le fait de repérer les spots Wifi avec prises électriques fait parti des priorités !
      Pour ce qui est de bosser dans un Mac Do tous les jours, ça « choque » de moins en moins les gens, je n’étais pas du tout le seul à le faire, ça devient courant que ce soit en France ou au Maroc 😉 D’ailleurs Mac Do a bien compris le truc 😉
      Merci pour ton soutient, à très bientôt !
      Yann

  5. salut,
    sympa ton article mais peut-on vraiment parler de nomadisme quand on pars si peux de temps?
    c’est d’ailleurs pour ça que moi je voyage au minimum 6 mois !
    si tu veux des conseils passe sur mon blog
    kiss

    • Salut Haydee,
      Pour moi partir peu de temps comme 1 mois mais en gérant son business à distance c’est du nomadisme.
      C’est loin d’être extraordinaire ou d’envoyer du rêve, mais il y a un début à tout.
      Entre voyager et développer mon activité, ma priorité a toujours été mon biz. C’est dans un second temps que je me ferais plus plaisir sur les voyages… 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.