La Squeeze Page : une stratégie gagnante !

Dans cet article, je vais expliquer pourquoi la stratégie de « Squeeze Page » est si puissante pour vendre en affiliation…

1/ Squeeze Page : vue globale du fonctionnement

L’idée de la stratégie de Squeeze Page est de vendre des produits en affiliation en envoyant des emails automatisés (« mail marketing »).
Le but du jeu est de se construire une base de contacts ciblés (prospects / clients) bien fournie à moindre effort rapidement  🙂  .

Fonctionnement d'une Squeeze Page

2/ L’acquisition de trafic

Pour la stratégie de Squeeze Page, le moyen le plus efficace pour obtenir du trafic de qualité est de l’acheter via des annonces publicitaires payées au Coût Par Clic (CPC) :  sur Facebook (Facebook ads), sur Google (Google AdWords), sur MySpace (MyAds)…
Il est important de cibler ses mots clé de façon pertinente dans ses annonces, et de comparer différentes versions d’une même annonce pour savoir celle qui convertit le mieux le visiteur en abonné.

Annonces CPC

Le référencement naturel (SEO) peut être envisagé, mais on sera rapidement limité car la Squeeze Page ne présente quasiment aucun contenu textuel de par sa nature! On pourra optimiser le titre de la page sur le mot clé choisi, le corps du texte s’il existe, choisir un nom de domaine pertinent,  placer la phrase d’accroche dans des balises H1… Mais surtout développer le netlinking externe afin de pouvoir se positionner un minimum sur les moteurs de recherche. Encore une fois, la compétition sur le(s) mot(s) clé choisi(s) fera toute la différence dans le positionnement!

3/ La conversion des visiteurs en abonnés à la newsletter

La page d’atterrissage (la Squeeze Page en question) devra être épurée au maximum, sans aucun lien sortant ni de lien de navigation.
L’objectif étant de se focaliser sur « l’opt-inisation », c’est-à-dire la conversion du visiteur en abonné via le formulaire à remplir (voir ci-dessous), on doit tout mettre en œuvre pour que l’attention du visiteur ne soit pas détournée.

Formulaire de Squeeze Page

Pour motiver notre visiteur à s’inscrire, nous avons plusieurs solutions qui peuvent être combinées :
– Afficher une phrase d’accroche explicite et bien visible en haut de page.
– Présenter un texte descriptif exhaustif qui présente les bénéfices de l’inscription, et qui répond à toutes les questions  qui pourraient éventuellement bloquer le visiteur (une sorte de FAQ rassurante).
– Afficher une vidéo qui met en valeur le produit ou le bénéfice de l’inscription.
– Offrir un cadeau d’inscription, il s’agit souvent d’un ebook dont la thématique est en étroite relation avec celle de la Squeeze Page (!).
– Demander le minimum d’informations au visiteur pour limiter tout blocage possible : idéalement le formulaire ne demande que le prénom (pour personnaliser les futurs emails) et l’adresse email.
– Prévenir que le visiteur ne sera pas spammé et qu’il peut se désabonner facilement à tout moment : cela permet de le mettre d’avantage en confiance.

Grâce à ces astuces peaufinages, le taux de conversion (transformation du visiteur en abonné, à ce stade il n’est pas encore client) d’une Squeeze Page peut être excellent : de l’ordre de 20 à 30% pour certaines !

Pour s’assurer d’obtenir un taux de conversion maximal, on pratique le A/B testing (ou « multivariate testing) sur cette page : tests sur la phrase d’accroche, sur la vidéo de présentation, sur la mise en page générale… C’est d’autant plus simple que la page est épurée !

4/ Convertir ses abonnés en clients

A ce stade, il est crucial d’établir une relation de confiance avec ses abonnés, avant d’essayer de leur vendre quoi que ce soit. Il faut donner avant de recevoir : par exemple, fournir des conseils ou des ressources pour d’abord satisfaire le prospect, et lui prouver qu’il a bien fait de s’inscrire. Ensuite seulement on peut lui pousser des offres commerciales, c’est-à-dire lui conseiller des produits que l’on vend en affiliation (voir shéma ci-dessous). S’il n’achète pas le ou les produits suggérés, on peut le relancer via un autre email envoyé quelques jours plus tard avec la même offre mais avec un argument qui la rend encore plus irrésistible, par exemple une promotion de 15% sur le produit valable pendant 24H.

Mail marketing

Comme avec la Squeeze Page et son A/B testing, on va chercher à rentabiliser au mieux nos emails (qu’on appelle « follow-ups ») afin qu’ils convertissent le plus possible notre abonné en client : le « split testing » permet de comparer l’efficacité d’une version d’un email par rapport à d’autres versions.

5/ La fidélisation de ses prospects / clients : une démarche particulièrement rentable !

La base de données de clients est d’une grande valeur pour une entreprise, il est donc primordial de la construire le plus tôt possible dans son business Internet (site e-commerce, blog, Squeeze Page indépendante…).

Les abonnés à notre newsletter seront des prospects potentiels, fidèles et ciblés. Ils nous donneront la possibilité de pousser des offres commerciales  sur le long terme (ex : des relances d’offres irrésistibles sont possibles à tout moment). Très souvent, cette démarche de fidélisation est clairement plus rentable que l’acquisition de nouveaux prospects sur son site.

Un autre avantage de la fidélisation des prospects via la stratégie de Squeeze Page est que notre base clients nous met à l’abri de l’appréciation des moteurs de recherches – Google notamment – quant au positionnement du site dans les résultats de recherche. L’algorithme de Google évoluant régulièrement, un déclassement peut arriver du jour au lendemain sans explication, ce qui peut impacter sur votre  CA    🙁

6/ Revenus passifs : l’automatisation grâce à l’implémentation d’un auto-répondeur

Maintenant que nous avons vu le mécanisme global d’une Squeeze Page, je vais décrire l’effet de levier qu’apporte un auto-répondeur dans le processus. Ce logiciel (ex : Aweber qui est la référence plébiscitée par les gourous du marketing) va nous permettre d’automatiser l’envoi des emails en préparant une trame, c’est-à-dire une sorte de « story-board », en avance. Les emails (appelés « follow-ups ») sont rédigés en une suite logique, et leur date d’envoi est programmée.

Exemple de trame :
Email 1 envoyé  instantanément : remerciement de l’inscription + lien pour télécharger le cadeau
Email 2 à J+4 : des conseils
Email 3 à J+9 : des ressources gratuites
Email 4 à J+13 : suggestion d’un produit

Vos abonnés reçoivent alors vos emails (avec vos liens d’affiliation ^^) au fur et à mesure, quelque soit leur date d’inscription à votre newsletter. Ils rentrent dans une « boucle » qui permet de vendre sans votre intervention : on se rapproche d’un système de revenus passifs  🙂

7/ Pour aller plus loin…

Voici quelques astuces pour votre Squeeze Page :

– Rajouter un message  d’alerte (en javascript par exemple) ou une redirection lorsque le visiteur quitte la page sans s’être inscrit à la newsletter. C’est une tentative ultime pour essayer de le convertir en rajoutant un « argument de vente » (ex : une réduction spéciale), et tenter de rentabiliser au maximum le coût d’acquisition du prospect.

– Placer un formulaire d’inscription visible en permanence sur votre blog, par exemple en haut à droite sous le bandeau.

– Utiliser un script de pop-up « light-box » ou un plugin (ex : Popup Domination) pour afficher le formulaire d’inscription en gros à l’écran une fois pour chaque visiteur.

Popup Domination

– Proposer des produits de plus en plus chers pour ne pas brusquer vos abonnés. Des « cross-sells » (ventes croisées) sont bien sûr imaginables si vous pouvez suggérer des produits complémentaires.

– Optimiser le référencement naturel (SEO) de la Squeeze Page pour éviter d’être rejeté par les moteurs de recherche qui peuvent considérer ces pages comme étant du spam (à cause d’un manque de contenu). On peut par exemple décrire le produit dans ses moindres détails, afficher un paragraphe de questions/réponses, fournir des indications sur une éventuelle garantie, rajouter des faux témoignages de clients… 🙂
On obtient ainsi une version hybride entre la Squeeze Page et la Landing Page traditionnelle : la « reverse squeeze page ».

– On peut rajouter le « wall » de son compte Facebook sous la première partie de la page pour rassurer le visiteur en montrant que plusieurs personnes sont intéressées par le produit, voire déjà clients.

– Il est possible de fonder son business principalement autours de la stratégie de Squeeze Page, au lieu de s’en servir comme complément à un blog par exemple. En en créant régulièrement (par exemple 1 nouvelle Squeeze Page par mois), cela peut permettre de cumuler des sources de revenus passifs (ou presque) : la maintenance peut devenir bien moins gourmande que celle d’un blog!

8/ Ressources pour créer vos Squeeze Pages

Aweber : la référence en auto-répondeur, simple d’utilisation !

Popup Domination : l’outil idéal pour créer vos formulaires en popup !

WP Squeeze Page Plugin : extension WordPress pour créer ses Squeeze Pages et pages de vente avec ou sans vidéo !

> Et vous, que pensez-vous de cette stratégie ?