Les 5 (+1) Etapes Clé pour Monter votre « Moulinette »

Vous rêvez de gagner votre vie sur internet mais – comme moi – vous en êtes encore loin ? Je décris (grossièrement) dans cet article la méthode que je met en place sur Digital Nomad et sur La Sous-Traitance Accessible A Tous© depuis quelques mois (ce que j’appelle la « moulinette » 🙂    ).

Globalement, l’idée c’est de monter un mini-business « semi-passif », c’est-à-dire qui fonctionne (presque) tout seul. On créé notre propre produit numérique (par exemples une formation, un guide, un tutoriel…) pour faire de la « vente directe » afin d’être le plus rentable possible.

Voici une vue d’ensemble de la moulinette (cliquez sur l’image pour l’agrandir) :

Business Internet

1/ Sélectionnez votre marché idéal

Cherchez là où vous avez une expertise et / ou une passion pérenne. C’est vraiment PRIMORDIAL de monter un business autours d’un thème qui vous tient à cœur, qui vous fait vivre. L’idée c’est d’être sûr que vous pourrez passer des mois voire des années à en parler sans vous en lasser, à rechercher toujours plus d’informations et à progresser sur le long terme. Le fait de choisir une passion comme base thématique pour lancer votre business présente les avantages suivants :

Votre motivation est intrinsèque (ou interne, propre à vous) : lorsque vous « travaillez » vous vous enrichissez en même temps sur quelque chose qui vous plaît vraiment, vous ne le faîtes pas uniquement pour gagner des sous !

Vous possédez déjà des connaissances et des expériences à partager avec votre audience, ce n’est pas comme si vous partiez de zéro !

Vous avez sans doute déjà un « réseau humain » établi autours de votre thématique : des amis, des collègues, des revendeurs… avec qui vous entretenez une relation plus ou moins solide et conviviale.

Pensez à des problèmes vraiment EMMERDANTS que vous avez pu résoudre dans le passé. Les solutions que vous avez trouvées sont-elles monétisables ?
Plus votre offre résoudra un problème important, maladif, qui rend DINGUE votre lecteur, et plus elle gagnera en valeur à ses yeux.

Pensez votre marketing dès le début en « tapant » dans les émotions.  Comment allez-vous vous y prendre pour que vos prospects associent de la DOULEUR au fait de ne PAS pouvoir profiter de votre solution ?

2/ Fédérez une audience ciblée

Audience d'un blog

Rapprochez-vous des personnes « type » qui seront vos futurs clients potentiels, afin de les connaître « par cœur ». Vous pouvez aller vers elles en commentant des articles de blogs, en répondant à des questions sur des forums liés à votre thématique, en vous abonnant à des newsletters ou encore à des comptes Twitter. L’idée c’est de découvrir :

Des problèmes récurrents que vous pourrez résoudre grâce à des méthodes expliquées pas-à-pas.

Le vocabulaire employé par ces personnes, ce qui vous permettra de rédiger des argumentaires de vente plus efficaces (votre lecteur doit sentir que vous êtes « semblable » à lui).

Des outils que vous pourrez revendre en affiliation, par exemple : vous placerez vos liens affiliés dans vos mailings prospects, dans vos articles de blog, en up-sells dans votre mécanique de vente…

Des partenaires potentiels (blogueurs, journalistes, webmasters…) qui pourront vous aider à vous faire connaître et / ou à vendre vos produits en affiliation.

3/ Créez votre produit numérique pertinent

C’est du sur-mesure par rapport aux besoins de votre audience (les visiteurs de votre blog) : on fourni des solutions pour résoudre LEURS problèmes bien spécifiques.  Faites des sondages à questions ouvertes, cherchez des problèmes rencontrés par plusieurs de vos lecteurs…

Pour la réalisation technique de vos produits (surtout si vous n’en avez jamais créé) : ne soyez PAS perfectionniste ! Ne perdez pas de temps à trop peaufiner les détails de mise en page s’il s’agit d’un PDF, ni du montage s’il s’agit d’une vidéo. Facilitez-vous le travail en simplifiant au maximum tout ce qui tourne autours de la création technique de vos produits. Eliminez ce qui n’est pas essentiel, et focalisez-vous sur votre message, sur la valeur réelle que vous fournissez à vos clients. Vous n’êtes pas Spielberg ni un Directeur Artistique senior, vous êtes un amateur passionné par votre thématique et vous êtes là pour aider vos « collègues » à progresser, PAS pour leur en mettre plein la vue sur des détails secondaires !

4/ Créez votre « moulinette » – La partie technique

1/ D’abord, une partie de votre trafic (blog, SEO, SEM…) s’abonne à votre mailing-list.

Pour cela, vous pouvez afficher votre formulaire d’inscription (formulaire d’ « opt-in ») dans :

La barre latérale de votre blog : en haut à droite = visible en permanence  😉

Une popup (ou « lightbox ») : déclenchée sur toutes les pages de votre blog, ou uniquement sur la page d’accueil. Les taux d’inscription peuvent être très bons, mais attention de ne pas gêner votre audience en étant trop « intrusif » !

–  Une « Squeeze Page«  : indispensable pour votre trafic payant. Utilisez la vidéo pour booster vos transformations  😉  Attention à ne pas vous faire rejeter par Google Adwords : ils n’aiment pas les pages « vides » ou qui ne contiennent qu’un formulaire d’inscription. Rédigez un argumentaire persuasif et assez garni (pourquoi pas avec quelques images, ou une vidéo). Limitez au maximum les liens et tout ce qui pourrait détourner l’attention de votre visiteur. Votre unique objectif est de le convertir en abonné, il ne doit rien pouvoir faire d’autre  😉

2/ Ensuite, vous allez tenter de convaincre vos abonnés d’acheter votre produit. Vous allez les guider vers votre Page De Vente en leur envoyant automatiquement des emails informatifs et promotionnels. Évitez de paraître trop commercial : envoyez des emails avec du contenu intéressant et gratuit (les 3/4 de vos emails), et de temps en temps des emails proposant une offre irrésistible valable sur une courte durée (par exemple 24H) : seulement 1/4 de vos envois.

A ce moment là, vos prospects sont « chauds ». Votre page de vente sera la dernière étape de votre tunnel de conversion. Vous y développerez un argumentaire commercial puissant car basé sur les émotions avant d’y inclure des arguments logiques.

3/ Enfin, vous « stockez » vos gains sur le compte de votre prestataire de paiement électronique (Paypal, Paybox ou autre). Ne les libérez que lorsque vous êtes sûrs de vous, notamment si vous prévoyez une garantie du type « satisfait ou remboursé à 100% » valable 7 jours par exemple (je vous le recommande car ce type de démarche permet de rassurer votre prospect et de désamorcer un blocage éventuel lors de l’achat).

Toutes les étapes sont optimisées grâce à des tests « A/B » ou « split-tests » (je vous explique comment faire en détails dans quelques instants).

Voici un schéma de l’ensemble du parcours global :

Business automatise


5/ Donnez à manger à votre « moulinette »

Maintenant que votre moulinette est prête à tourner, vous allez pouvoir l’alimenter 🙂

C’est le moment de vous focaliser davantage sur l’acquisition de trafic. Vous savez que votre moulinette a toutes les chances de bien transformer vos visiteurs en clients. Vous pouvez y aller franchement :

Trafic « gratuit » : référencement naturel (« SEO » : netlinking, optimisation de votre site), réseaux sociaux (« SMO » : Facebook, Twitter, LinkedIn…), référencement « multimédia » (Youtube pour les vidéos, Slideshare pour les présentations PowerPoint, Flickr pour les images…). Vous pouvez sous-traiter ces tâches pour gagner du temps grâce à des procédures (téléchargez gratuitement mon Guide sur la Sous-Traitance pour tout savoir).

Trafic payant : publicités au « Coût Par Clic » (« CPC » : Google Adwords, Facebook Ads…), publicités à l’affichage (« CPM« , bannières)…

6/ Entretenez le bébé et faite le grossir – La magie de la synergie –

Dans cette partie nous allons voir plus en détails comment créer une synergie qui va décupler le rendement de votre « moulinette ».

L’idée c’est d’optimiser chaque clic du parcours client grâce à des split-tests, à partir du formulaire d’inscription à la mailing-list (formulaire d’ « opt-in ») jusqu’à l’achat. Sur votre page de vente, vous pouvez aussi split-tester votre offre globale en testant différentes combinaisons de produits (des « packages ») pour trouver la plus rentable.

La succession de split-tests crée une sorte de synergie dans le système. J’explique cela dans cet article sur l’amélioration des taux de conversions.


Tunnel de conversion

Pour les annonces Adwords, vous pouvez les optimiser en effectuant l’équivalent de split-tests : crééz 2 annonces identiques à l’exception d’un élément qui varie (par exemple le titre, l’appel à l’action ou encore l’URL de destination). Comparez ensuite leur taux de transformation (« CTR »), gardez la version de l’annonce la plus performante et mettez-la en concurrence avec une nouvelle version…
Vos annonces deviennent de plus en plus ciblées et vous coûtent de moins en moins cher. Vous pouvez « mouliner » davantage en réinvestissant vos gains, et ainsi faire tourner le moteur (qui s’optimise davantage et ainsi de suite…).

Utilisez une plateforme d’affiliation comme Clickbank pour y déposer votre produit. D’autres web-marketeurs pourront ainsi le vendre de leur côté (blog, facebook…) en échange d’une commission (par exemple 60% reversés à vos affiliés sur chaque vente). Vos « affiliés » diffuseront votre produit au maximum (c’est dans leur intérêt) sans que vous n’ayez « rien à faire ». J’exagère, car il faudra passer un peu de temps avec vos affiliés pour les aider ou les alimenter en contenus / ressources. Quoi qu’il en soit, ils peuvent faire effet de levier sur vos ventes  😉
Si votre moulinette tourne sous WordPress (CMS que je vous recommande vivement !), vous pouvez contourner Clickbank en utilisant un plugin pour votre affiliation. Par exemple, WordPress Affiliate Platform vous permettra de garder votre autonomie dans la gestion de vos affiliés.


Pour cet article, je me suis clairement inspiré de la formation « Travaillez en Slip » de Jean Riviere, que je vous recommande sans hésiter. Vous pouvez télécharger gratuitement son Guide sur le Webmarketing dès maintenant : cliquez ici.

Et vous, comment faites-vous pour gagner votre vie sur Internet ?