Comment générer des revenus passifs avec Zimbalam

Le principe des revenus passifs

Les « revenus passifs« , « revenus résiduels » ou encore « royalties » sont des rentrées d’argent qui ne nécessitent pas ou très peu d’efforts pour perdurer.
Il y a plusieurs moyens d’en générer comme :
– mettre de l’argent de côté sur un livret A : les intérêts annuels sont des revenus passifs.
– louer son appartement à d’autres personnes : les bénéfices récurrents du loyer sont des revenus passifs.
– automatiser / faire sous-traiter son business : les revenus générés sont « passifs » tant que vous n’y consacrez pas beaucoup de temps / énergie.

Revenus passifs

J’explique plus en détails dans mon guide sur la sous-traitance comment j’ai tenté, en 2010, de monter un business « passif » en déléguant la maintenance de 15 blogs à des Malgaches.

Le service Zimbalam

Zimbalam est un service qui permet de diffuser vos morceaux de musique chez plus d’une vingtaine de  distributeurs en ligne (des services de téléchargement) : ITunes, AmazonMP3, Deezer, Fnac.com… Ces distributeurs vont vendre vos oeuvres sans que vous n’ayez à intervenir, et c’est Zimbalam qui vous versera l’ensemble de vos royalties.

zimbalam

Son fonctionnement est simple : vous pouvez proposer soit l’un de vos morceaux, soit plusieurs pour créer votre album.
1/ Créez votre compte gratuitement.
2/ Uploadez vos fichiers de musique et la pochette « virtuelle ».
3/ Vous checkez votre compte Zimbalam 1 fois par mois pour voir ce que vous avez éventuellement gagné.
4/ La patience est une vertu, et vous commencez à bien le comprendre! Ne perdez pas de temps à vérifier votre compte trop régulièrement. N’oubliez pas qu’il ne s’agit que de revenus résiduels, et non pas d’un business censé être chronophage    😉

fonctionnement Zimbalam

Au moment où j’écris cet article, leurs tarifs sont (je cite) :
Un prix unique pour chaque sortie:
– 24,99 euros pour un single (1 ou 2 titres)
– 34,99 euros pour un album (+ de 2 titres)
payable avec Paypal ou par carte bleue.
Vous percevez 90% des revenus générés par vos oeuvres, et contrairement aux services vous reversant 100% de vos royautés, vous n’avez aucun frais annuels ni abonnements à payer.

Afin de vous aider à diffuser vos oeuvres via vos supports de communication (réseaux sociaux, sites / blogs,…), Zimbalam propose plusieurs outils intéressants comme :
– des widgets,
– des players (lecteurs audio) configurables que vous pouvez placer sur votre Facebook / blog / MySpace,
– un outil d’envoi de newsletters,
– …

Mon essai avec un album

Etant amateur de M.A.O.  (Musique Assistée par Ordinateur) depuis quelques années, j’ai composé plusieurs dizaines de morceaux de musique électronique (Hardtek). Je me suis créé un album « Tribecore Addict » maintenant disponible sur Itunes, sur VirginMega, sur Emusic et d’autres services.

Pour l’instant, je n’ai pas suffisamment de morceaux ou d’albums qui ont été vendus pour être rentable.
Lorsque mes 34,99€ investis pour la création de l’album seront « remboursés », les revenus suivants me rapporteront 100% de bénéfice, Zimbalam ne demandant ni maintenance, ni frais récurent. Et ce sur le long terme  🙂

Et vous, comment faites-vous pour générer des revenus passifs ?

5 Comments

  1. Générer des revenus passifs? C’est justement tout l’objet de mon nouveau blog : )
    Investissement boursier, affiliation sur un marché de niche sur internet, création de produit pour marché de niche sur internet, investissement dans des places de parking, ou encore dans des jardins potager comme je l’ai appris recemment. Les possibilités sont immenses et c’est réellement fascinant! Mon but à termes est de pouvoir totalement vivre de différentes sources de revenus passives. Pense tu que cela est possible? Possède tu des idées de de revenus passifs qui sortent un peu de l’ordinaire comme celle de ton article ?

    • Bonjour Gaëtan,

      Mon but est aussi de vivre – à terme – de revenus passifs mais uniquement générés par des business web, mon créneau de prédilection ! C’est possible d’en vivre, mais ça ne se construit pas en quelques jours, c’est clairement du long terme comme projet. Il y a d’autres stratégies de revenus passifs via internet, j’en parlerais dans des prochains articles, notamment pour la vente de livres papier 100% automatisée… Bon courage pour ton projet 😉

  2. Bonjour,

    Je suis actuellement en train de monter une entreprise de vente de logiciels de M.A.O par internet; mon business plan est presque terminé, seulement, je me demande vers qui je pourrais me tourner pour réaliser un très bon site vitrine vendeur; d’autant que les tarifs des agences spécialisées vont de 800 à 11 000 € !!!!

    Pensez-vous qu’il soit possible de faire sous traiter en off-shore la conception, la mise en ligne ainsi que l’entretien d’un site de e-commerce ?

    Merci ! Très interressant votre site.

    • Bonjour Yves,

      Théoriquement vous pouvez « tout » sous-traiter : les aspects de conception du site et de gestion de projet, tout comme les aspects techniques comme le développement du site ou son graphisme. Pour ce qui est de la maintenance corrective : même principe.

      Pour le choix de vos prestataires Internet, vous pouvez recherchez sur le marché français pour trouver un freelance dont les tarifs ne sont pas excessifs, OU vous pouvez regarder ce qui se fait dans des pays francophones comme le Maroc ou Madagascar. Les deux solutions ont leurs inconvénients et leurs avantages. Je détaille tout cela dans un guide gratuit que vous pouvez télécharger à cette adresse : http://www.costaz.com/createur-internet .

      N’hésitez pas à me contacter pour d’autres questions éventuelles !
      A très bientôt.

  3. Pingback: Comment Diffuser et Vendre vos Morceaux MASSIVEMENT avec Zimbalam !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.